Les Vampires Africains

En Afrique, les croyances en des créatures ayant les attributs du vampires sont assez diverses, on avait peur par exemple des Asanbosam, des Obayifo ou encore des Impundulu.

- Les Angat : ces vampires malgaches, ont l'apparence de serpents sanguinaires et cruels. A Madagascar, Angat est aussi le nom attribué au Diable.

- Les Asanbosam ou Sasabonsam : créatures Ghananéennes craintes par les Ashantis, on trouve aussi ces vampire dans les forêts de Côte d'Ivoire et du Togo. Les Asanbosam ont une apparence quasi-humaine hormis le fait qu'ils possédent des dents de fer d'une taille impressionante et des ergots aux genoux qui leurs permettent de s'accrocher aux branches des arbres pour se suspendre la tête en bas, telles des chauve-souris. Cette tactique leur prodigue un excellent moyen d'attraper des proies humaines (souvent des chasseurs) aux quelles ils sucent le sang. Lorsqu'elles ne vivent pas dans leur forêt, ces créatures sucent les pouces des villageois endormis.

- Les Adze ou Azde : les Ewes au Ghana et au Togo, croient en des créatures vampiriques nommées Adze. Ces derniers prennent la forme d'une luciole qui suçent le sang des jeunes enfants lorsque ceux-ci sont profondément endormis. Les Adze peuvent transmettre des maladies graves et posséder leurs victimes, les transformant ainsi en sorciers qui attirent le malheur sur leur entourage. Si quelqu'un parvenait à  capturer un Adze, celui-ci prendrait la forme d'un homme bossus qui tenterait de s'échapper en tuant ses ravisseurs afin de leur prendre leurs coeurs, leurs foies et l'intégralité de leur sang.

- Les Impundulu : pour les Zoulous et les Xhosas d'Afrique du Sud, les sorcières avaient souvent recours aux Impundulu. Ces oiseaux noirs et blancs de la taille d'un être humain pouvaient contrôler la foudre et les éclairs avec leurs ailes et leurs serres. Ils pouvaient aussi prendre l'apparence de beaux jeunes hommes dans le but de séduire les femmes et de leur sucer le sang.

- Les Nthum : ces vampire camerounais ont la faculté d'être invisible. Ils sortent la nuit avec leurs longs crocs acérés pour sucer le sang de leurs victimes jusqu'à ce qu'elles meurent.

- Les Obayifo : ces sorcières-vampires se trouvent au Ghana, en Côte d'Ivoire et au Togo. Elles quittent leurs corps la nuit venue, pour prendre l'apparence de sphères lumineuses. Sous cette forme, elles s'attaquent à ses proies et de préférence aux enfants dont elles sucent le sang.  On les dit aussi responsables des mauvaises récoltes car elles se délectent de la sève des fruits et légumes.

- Les Otgiruru : les Otgiruru sont des vampires Namibien qui ont la capacité de se métamorphoser en chien.

- Les Ramanga : les Betsileo de Madagascar croient en des vampires vivants, les Ramanga, qui seraient des domestiques des anciens de la tribu. Ils se nourrissent des rognures d'ongles et du sang des membres nobles du clans.

- Les Tokoloshe ( ou Hilli, Tokolosh, Tokoloshe, Tokoloshi,Thokolosi, Tikaloshe,Teikolosha) : ces esprits liés à l'eau sont craints par les tribus de Côte d'Ivoire mais aussi par la tribu Xhosa. L'origine de ces vampires est différent selon les clans, parfois, il s'agit de corps de malheureux qui sont été blessés par des sorcières. Mais on dit aussi que les Tikoloshe peuvent être les résultats d'un rite magique effectuée avec les excréments des victimes. En effet un mage peut ôter la vie à des hommes de cette façon et faire de leurs corps de simples enveloppes charnelles. En Côte d'Ivoire, les Tikoloshe sont des mages-vampires dont les jambes sont des pattes d'animaux et dont la principale nourriture est le sang. Le peuple Xhosa pense que les Tikoloshe sont de petite créature semblable à des singe, qui se métamorphosent parfois en oiseaux noirs dont la tête est un crâne humain. On dit de ces vampires qu'ils changent très souvent d'apparences et qu'ils prennent souvent celle de beaux jeunes hommes pour séduire les femmes, qu'ils tuent en étanchant leur avide soif de sang. On dit aussi de ces esprits, qu'ils se nourissent de l'énergie vitale des dormeurs. 

--------------------------------------------

MES SOURCES :

 K. Quénot (France, 2011), Le Livre Secret des Vampires ;

 - S.Regan (Slovaquie,2009), Vampires ! le guide ;

- Dr. Robert Curran (Chine, 2010), Le Livre des Vampires ;

- Illustration : carte d'Afrique dont l'auteur est le cartographe Mercator, en 1595 ;

- Vampire Underworld, site web ;

8 votes. Moyenne 3.63 sur 5.