Les Antis-Vampires

 Les vampires paraissent fort et invincibles (ce qui est sans doute vrai !) mais il existe des moyens pour se défendre contre eux voir même pour les tuer ! ( Pour en savoir plus sur la destruction des vampire !)

- L’eau : les vampires sont brûlés par l’eau bénite (à condition qu'un vrai croyant l’utilise) et ne peuvent pas traverser un ruisseau, un fleuve ou une rivière car c’est une eau dite « courante », une eau vivante or le vampire est mort (cependant selon une légende, les vampires peuvent accomplir cet exploit à minuit précise). De plus l’eau est le  symbole de la renaissance et de la purification.

Pour les Grecs offrir de l’eau aux morts était important pour leur repos, c’est pourquoi on versait de l’eau bénite sur le seuil de la maison du défunt . On apportait aussi un vase d’eau sur la tombe afin que le macchabée ne revienne pas à la vie.

- La croix ou le crucifix :  l'emblème de l'église de Jésus aurait pour vertus de repousser les ententités du mal, mais bien avant l'existence du crucifix, la forme de la croix repoussait déjà les démons. C'est d'ailleurs pour cette raison que jadis on enterrait les cadavres suspects aux carrefours des routes. Cela dit, le fait que la croix est aussi un symbole religieux en a renforcé son pouvoir au Moyen-Âge, car on considère dès cette époque que tous les objets saints sont efficaces contre les démons et par conséquent contre les vampires.

À l'époque féodale, on pensait que la croix était le meilleur moyen de savoir si une personne était un vampire on non. En évoquant son nom où en la montrant à un présumé vampire, celui-ci se trouverait dérangé et le contact avec cet objet le brûlerait.

Sur le tableau ci-contre peint par Francisco de Goya en 1788, on peut apercevoir St François exorcisant un malheureux possédé à l'aide du crucifix ( qui crache sa sainteté sur les démons) dont la forme repousse les entités du mal et donc les vampires !

- L'invitation : il semblerait que la croyance selon laquelle un vampire ne peut entrer dans un lieu sans y avoir été invitée par son propriétaire serait une invention de Bram Stoker lors de l'écriture de Dracula et ne ferait par conséquent pas partie de la légende originale du vampire. Cependant, certaines traditions se rapportant aux Strigoi leur attribuent cette incapacité.

- Le soleil : l'astre solaire serait un danger pour les vampires. Ce mythe a été véhiculée par le cinéma et par Bram Stoker le célèbre auteur de Dracula. Cette légende est en fait inspiré d'une superstition féodale qui nous informe que les vampires ne se sente pas vraiment à l'aise le jour qui symbolise la vie et la joie et préfèrent davantage sortir la nuit.

- L'aubépine : le côté pur et virginal de cette plante incita à croire qu'elle avait pour vertu d'être un puissant répulsif contre les démons. Beaucoup présente dans la Bible, (le buisson ardent de Moïse) ou dans les représentations du Christ ( la couronne de Jésus), on croyait que la floraison d'une aubépine au bord de la mort était un signe de Dieu. On pensait qu'elle repoussait les maladies et les mauvais sorts (on en accrochait donc autour de son cou pour se prémunir de la peste) mais aussi que la foudre épargnait toujours ce buisson que l'on surnomma " la plante des sorcières". 

Les pieux en aubépine sont les plus puissants et mettre une branche d'aubépine dans le cercueil d'un défunt empêchait ce dernier de revenir hanter les vivants. 

- Le miroir : refusant de refléter les vampires en raison de leur absence d'âme, ces démons évitent de croiser un de ces objets car il leur rappelle leur condition de morts-vivants damnés du paradis.

- Les nœuds : vous êtes poursuivis par un vampire.  Alors rien de mieux que de lui lancer une grosse pelote de laîne emmêlée, car les vampires sont obsédés par l'ordre, ils chercheront donc à démêler ce petit casse-tête et oublieront totalement leur chasse.

- Le feu : le feu est un agent purificateur utilisé (après démembrement) pour détruire le vampire. On peut donc supposer que les vampires haïssent cet élément incontrôlable, représentant la force divine ( effectivement on s'aperçoit de cette attribution dans diverse légendes bibliques, notamment lorsque Dieu apparaît à Moïse sous la forme du buisson ardent)

culture de l'ail au Moyen-Age

- L'argent, l'acier et le plomb : ces trois métaux sont les seuls à repousser les vampires, mais l'argent peut leur être mortel. Ce dernier est considéré comme le métal pur par excellence. Il protège des maléfices et des démons et les poignards ou autres glaives peuvent en perçant le cœur d'un vampire venir à bout de ces derniers !

- Graines et sables : Les vampires, on l'a vu avec les nœuds sont obsédés par le rangement, l'ordre et le calcul. C'est pourquoi, s'ils voient un tas de riz, ou de sables, ils ne peuvent s'empêcher de compter le nombre exact de grains. Et s'ils se trompent durant leur calcul ils devront recommencer, et recommencer depuis le début (et avec de la chance l'aube surviendra et avec elle, les paysans, qui se chargeront de le démembrer puis de le détruire !)

- Les cloches : il ne faut pas oublier que le vampire à l'ouïe sur-développée ce qui explique pourquoi les cloches en produisant leurs vacarmes sont haïs par les vampires. Les cloches d'églises sont les plus redoutables à cause de leur appartenance à un lieu saint.

- L'ail : souvent considéré à tort comme une invention cinématographique ou littéraire, l'ail est en fait utilisé dès l'antiquité pour : se prémunir des mauvais esprits, soigner la folie et guérir des morsures d'animaux. 

Dans l'Odyssée, Homère nous apprend qu'Ulysse roi d'Ithaque utilisa une plante nommée "Moly" contre les pouvoirs de l'enchanteresse Circé. Ce fameux "Moly" est en fait une gousse d'ail. Pour se protéger des vampires, on l'utilisait en chapelet accroché aux fenêtres, aux portes et à toutes les ouvertures de la maison. On le frottait aussi à des objets et on le portait fréquemment autour du cou. Lors des enterrement on veillait à ce que le défunt soit enterrés avec une gousse d'aildans la bouche afin qu'il ne devienne pas un vampire.. L'ail serait également utile contre : les sorcières, les démons et les mauvais esprits en générals. Dans certaines superstition, le simple fait deprononcer le mot "ail" conjurerait les mauvais sorts et éloignerait les vampires. Lors des enterrements on veillait à ce que le défunt soit enterré avec une gousse d'ail dans la bouche afin qu'il ne devienne pas un vampire... L'ail serait également utile contre : les sorcières, les démons et les mauvais esprits en général. Dans certaines superstitions, le simple fait de prononcer le mot "ail" conjurerait les mauvais sorts et éloignerait les vampires.

- Le sel : les vampires ne peuvent pas franchir une barrière de sel. Le contact avec ce minéral les brûlent et calcinent leur chair. Le sel à toujours été une amulette utile contre le mal. Il est notamment utilisé en sorcelleie pour créer un "cercle de protection" ou encore pour se prémunir des ondes négatives.

--------------------------------------------

MES SOURCES :

K. Quénot (France, 2011), Le Livre Secret des Vampires ;

- S.Regan (Slovaquie,2009), Vampires ! le guide ;

- Illsutrations : Tableau de Francisco de Goya 1788 ; Enluminure du XVIe d'auteur anonyme ;

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !